07.01.2021

La celestina y los enamorados

La St. Valentin s’approche et avec elle l’occasion de connaitre une œuvre considérée comme « la plus belle œuvre du XVIIIème siècle espagnol », qui depuis des années fait partie de la magnifique collection du Museo del Prado : La Celestina y los enamorados, autrement dit l’entremetteuse et les amoureux.

Cette aquarelle, datant de l’an 1784, de l’artiste peintre madrilène Luis Paret représente une scène entre vie quotidienne, l’univers littéraire de l’époque et le bizarre à une période où les scènes amoureuses étaient de coutume.

Le tableau représente la rencontre amoureuse entre un couple et une sorcière entremetteuse dans un grenier madrilène. Le tableau est une description minutieuse des relations amoureuses furtives, du temps qui irrévocablement passe et du désir humain de contrôler son destin à travers la croyance du surnaturel.

En effet, le personnage de la sorcière était très populaire dans la société espagnole du XVIème au XVIIIème siècle, ce personnage considéré comme loin du démon combinait ses supposées habilitées divinatoires pour modifier les volontés amoureuses.
Inspirée de la tragi-comédie de Calixto y Melibea de Ferando de Rojas, La Celestina y los enamorados fut pour le XVIII une nouveauté, anticipant des thématiques abordées plusieurs années plus tard par Goya : la sorcellerie, la superstition, le mensonge entourant les relations entre hommes et femmes et la vieillesse.

Si l’histoire de La Celestina y los enamorados a soulevé votre intérêt nous vous suggérons de profiter d’une visite au Musé du Prado lors de votre prochain séjour chez nous grâce aux tickets d’entrée que nous vous offrons dès la réservation d’une chambre Deluxe ou toute autre catégorie supérieure. Pour plus d’information cliquez ici.

 

© Museo del Prado